Le terrorisme social est un procédé de violence organisée, physique et psychologique, dirigée vers le citoyen, la société et l’Etat dont l’objectif est d’intimider, de faire appel à la peur, au chaos ou à la panique et d’essayer d’imposer une autre idéologie religieuse ou politique que celle implantée en vertu de la Constitution.

1er article

Le terrorisme social: la plus grande menace de l’humanité

Contrairement à la notion courante de “terrorisme”, le terrorisme social représente une menace beaucoup plus importante pour l’humanité car les organisations terroristes commettent des atrocités brutales sur le citoyens, la société et l’Etat au moyen des structures criminelles locales vivant dans les ghettos, les bidonvilles, dans la rue ou dans les localités exclues mais aussi par l’intermédiaire d’individus asociaux ou de mineurs d’âge avec qui elles créent des liens sociaux (par exemple sur le principe du lien sentimental, de la compréhension, de l’expression de regret, de l’appel à la haine par rapport à autrui, de l’appartenance ethnique, religieuse ou idéologique).

2er article

Objectifs des organisations terroristes

Les organisations terroristes ont pour but de créer une alliance permanente avec les structures criminelles locales, soit avec les individus asociaux ou les mineurs d’âge, et, par leur intermédiaire, de commettre dans le futur, et dans le monde entier, non seulement des attentats mais aussi de propager leur propagande brutale.

3er article

Propagande brutale des organisations terroristes

La propagande brutale est l’un des instruments de combat les plus efficaces aux mains des organisations terroristes essayant de se venger et de retourner intentionnellement la haine contre tous les agresseurs occidentaux qui ont déclenché sur leur territoire des guerres civiles, tué des centaines de millier de vie, fait sombrer des millions d’autres dans la pauvreté et les ont forcés à quitter non seulement leur maison mais aussi leur propre pays.

4er article

Raisons et causes de l’apparition du terrorisme social

L’idéologie ethnique, religieuse ou politique, l’injustice sociale, la faim, la pauvreté, la désespérance, le désespoir, l’embarras, l’impuissance, la frustration, le handicap social sous de nombreuses formes, la haine contre l’homme, la société et l’Etat, une mauvaise éducation, l’isolement par rapport à la société, le manque de volonté de s’adapter, un style de vie solitaire, la vie virtuelle, une famille en décomposition, la disharmonie sociale, les querelles sociales, une intégration manquée dans la société, l’humiliation, les insultes et les dénigrements de la personne, le refus de l’aide sociale, le complexe d’infériorité, la volonté de prouver à tous “qui je suis”, l’esprit de vengeance, le fanatisme, les troubles mentaux, l’incompréhension, l’aventure, l’adrénaline, la volonté radicale de changer de vie à la base, le défi, une opportunité de travail, la fuite devant une poursuite criminel, la naïveté, la négligence, l’indifférence, une agressivité inexprimée, un comportement pervers, un manque de confiance en soi, le refoulement de ses propres défauts, une qualité déplorable du niveau de vie, une vie dans des conditions inhumaines par exemple dans des ghettos, des bidonvilles, dans la rue ou dans des localités exclues, un événement tragique vécu, une tension intérieure en croissance, la volonté de se faire remarquer, le sentiment d’insignifiance, l’incapacité de la réalisation de soi, la recherche de valeurs et de principes liés à la société et à l’Etat, etc.

5er article

Par terrorisme social, on entend:

  1. (a) attentat sur le citoyen, la société et l’Etat
  2. (b) pression physique ou psychologique sur le citoyen, la société et l’Etat
  3. (c) intimidation psychologique ou physique du citoyen, de la société et de l’Etat
  4. (d) appel intentionnel à la peur
  5. (e) appel intentionnel à la panique
  6. (f) appel intentionnel au chaos
  7. (g) une agression psychologique ou physique, de nature personnelle ou sexuelle, en public, sur le citoyen, la société ou l’Etat
  8. (h) chantage psychologique ou physique du citoyen, de la société ou de l’Etat
  9. (i) violence conjugale psychologique ou physique (terrorisation)
  10. (j) crimes économiques et sociaux (corruption, clientélisme, fraudes fiscales, falsification de documents, appel d’offres, etc) qui déforment ou dévaluent la qualité du niveau de vie du citoyen et de toute la société
  11. (k) oppression et imposition psychologique ou physique d’une autre décision que celle reconnue comme adéquate par le citoyen, la société ou l’Etat
  12. (l) volonté d’influencer la prise de décision du citoyen, de la société et de l’Etat par le biais d’une propagande médiatique mensongère
  13. (m) diffusion de nouvelles fausses ou fictives concernant le citoyen, la société et l’Etat
  14. (n) manipulation de l’opinion publique
  15. (o) diffusion de la haine à l’égard du citoyen, de la société et de l’Etat
  16. (p) intimidation psychologique ou physique
  17. (q) création d’une injustice sociale contre le citoyen, la société et l’Etat
  18. (r) abus des nouvelles technologies et des technologies d’information en défaveur du citoyen, de la société et de l’Etat

6er article

Les différents genres et formes de terrorismes

  1. (a) terrorisme social
  2. (b) cyber-terrorisme
  3. (c) super-terrorisme: usage d’armes nucléaires, radioactives, chimiques et biologique, etc.
  4. (d) terrorisme: informatique, biochimique, éco-terrorisme, subversif, intérieur, international, etc.

7er article

Le terrorisme social et son avenir

Eviter une confrontation directe dans le futur avec le terrorisme social sera très difficile car la crise sociale, voire la dépression sociale, globale, accompagnée de tous les phénomènes qui lui sont propres est la pierre angulaire de la fondation de nouvelles organisations terroristes.

8er article

Lutte contre le terrorisme social

Le système de sécurité le plus fiable, en termes de protection de l’Etat et de ses habitants, est un système social de qualité qui parerait toutes les injustices sociales, soit des phénomènes concomitants du terrorisme social. Par système incontestable de qualité, on ne peut entendre qu’un système social qui a été fondé sur des expériences amères acquises directement dans un milieu où règne l’injustice sociale. Ce n’est qu’en ce basant sur l’ampleur des crimes et de la violence commis sur les habitants, sur l’importance de la pauvreté, de la désespérance, du désespoir et de l’impuissance qu’il est ensuite possible de faire valoir des lois permettant d’empêcher une expansion de l’injustice sociale à l’égard du citoyen, de la société et de l’Etat.

9er article

Structure du nouveau système social détournant la menace du terrorisme social

Le nouveau système social protège de manière fiable la sécurité de l’Etat, la qualité du niveau de vie et des sécurités sociales; il évite ainsi les injustices sociales et renforce l’évolution et le développement social, économique et légal du pays.

10er article

Schéma du système social

1. Système social intégré
Il s’agit d’un ensemble de procédés coordonnés qui permettent une création individuelle de programmes de réintégration sociale, d’éducation et de formation.

2. Système social intégré de secours
Il s’agit d’un ensemble de procédés coordonnés selon lesquels toutes les opérations de secours et de crise du pays sont gérées.

3. Système social intégré de sécurité
Il s’agit d’un ensemble de procédés coordonnés selon lesquels toutes les opérations sociales et toutes les opérations de sécurité du pays sont gérées.

4. Système social intégré pour les situations du crise
Il s’agit d’un ensemble de procédés coordonnés selon lesquels toutes les situations de crise imprévues dans le pays sont gérées.

5. Système social intégré d’un point de vue sociale proprement dit et en termes de santé
Il s’agit d’un ensemble de procédés coordonnés selon lesquels sont gérées toutes les activités relatives à la santé publique et à la sécurité publique dans le pays.

6. Système de réintégration sociale
Il s’agit d’un chapitre clé dans le cadre des programmes de réintégration sociale qui aident à réintégrer les citoyens dans une société civilisée moderne.

7. Système social opérationnel
Il s’agit d’un procédé complexe souvent utilisé pour les situations de secours ou de crise exigeant une solution rapide. Mis en œuvre uniquement pour les situations exceptionnelles, par exemple:

  • les catastrophes naturelles
  • les crises de réfugiés
  • les manifestations violentes
  • en cas de menace de l’Etat et de ses habitants
  • dépression sociale du citoyen, de la société et de l’Etat

8. Système social de sécurité
Le système social de sécurité protège l’Etat et ses habitants au moyen d’un programme de prévention élaboré de manière sophistiquée basé sur un enregistrement électronique des personnes mineures qui sont, en vertu de la Loi, protégées. Outre la prise en charge des mineurs, ce programme assure leur éducation et leur formation (y compris leur intégration sociale).

9. Système social pour les minorités ethniques
Le système social pour les minorités ethniques est un programme de développement conçu pour l’intégration sociale des membres des minorités ethniques qui sont tenus de part la Loi de respecter le modèle déterminé de comportement, d’éducation et des valeurs morales dans le pays où ils se trouvent.

10. Système social relatif à la politique d’asile de l’Etat
Il s’agit d’un programme de développement conçu pour l’intégration sociale des ressortissants étrangers qui demandent l’asile. La procédure d’asile est l’un des processus de base de la politique d’asile de l’Etat. La procédure d’asile inclut de nombreuses obligations, définies par la Loi, que tous les demandeurs d’asile sont tenus de respecter et d’observer.

11. Programme social de développement du dialogue social
Le programme social de développement du dialogue social, dirigé par les citoyens et les politiques, est un processus clé dans le développement socio-économico-légal, au sein du pays, qui ouvre le chemin vers une compréhension approfondie et la découverte d’un consensus d’opinion, soit un principe fondamental pour appliquer une influence sociale ou politique.

12. Système social d’éducation et de formation
Le système social d’éducation et de formation se fonde sur des stratégies uniques d’éducation et de formation, axées sur les valeurs humaines qui forment l’intégrité morale et sociale du citoyen, de la société et de l’Etat.

13. Système social de développement des zones de crise, dotées d’un aménagement complet pour les citoyens
Le système social de développement des zones de crise, dotées d’un aménagement complet pour les citoyens, est un projet de création de nouvelles cellules sociales élaborées pour les réfugiés, les demandeurs d’asile ou d’autres minorités ethniques, désireuses de vivre et de travailler dans le pays en question.

14. Système humanitaire social
Il s’agit d’un projet qui relie les systèmes d’intégration et les systèmes opératoires.

11er article

Détermination de lutter contre le terrorisme social

La détermination de lutter contre le terrorisme social doit exclusivement s’inscrire dans le cadre du respect de la liste des droits et libertés et par l’intermédiaire de deux objectifs stratégiques.

1. Objectif
Protéger l’Etat et ses habitants à l’aide d’un système social de qualité mais aussi garantir un niveau de vie et des sécurités sociales de qualité.

2. Objectif
Protéger l’Etat et ses habitants au moyen de mécanismes de sécurité, capables de parer toutes les éventuelles menaces de l’injustice sociale.

12er article

Lutte efficace contre le terrorisme social

La seule lutte efficace contre le terrorisme social repose sur la création d’un système social de qualité qui ne tolèrera aucune injustice sociale, phénomène concomitant du terrorisme social.